Actions administratives

Suite à différents courriers envoyés avec le support d’organisation de défense de l’environnement, voici classé par ordre chronologique les échange entre TOTEM2MER et les administrations françaises. En gros, leur position est celle des exploitants de granulats marins..

« Au début on t’ignore, ensuite on te ridiculise, après on te combat, et puis tu as gagné ». GANDHI

  • 2014-2015-2016 : Le combat continue, en tout cas celui de l’information via le site WEB.
  • Novembre 2013 : Nous avons contacté les différentes autorités compétentes pour connaitre le suivi qui était fait depuis l’ouverture des travaux maritimes, pour le moment il semble que rien n’ait été fait comme études scientifiques sur les sites exploités récemment : il n’y a pas de suivi indépendant des exploitants de granulats marins.
  • été 2013

    Bizarre
    Après le piratage du site totem2mer, nous avons décidé de migrer vers un autre nom de domaine : totemdemer.com.
    Et bien nous avons eu la surprise de voir que le nom de domaine totem2mer.com sert maintenant a héberger un site …japonais, écrit tout en japonais, et manifestement pas écolo pour 2 sous.
    Je ne sais pas si les cimentiers français nous en veulent au point de nous rendre inaudible, mais si c’est le cas, quelle pitié d’en arriver a payer des agences de communications pour pouvoir continuer a détruire les fonds marins.
    Faut assumer, les gars.

  • Octobre 2012 : Nous avons contacté les organisateurs de la conférence biodiversité organisée à Brest La réponse est la suivante : « Il n’y a effectivement pas de problématique sur l’exploitation des granulats marins qui ait été fléchée aussi précisément lors de ces deux journées. On n’avait pas la possibilité de tout aborder, il fallait faire des choix.Néanmoins il y a plusieurs temps d’échanges, on n’est pas sur un format de conférences qui s’enchaînent. Donc il y a de la place à aborder ou au moins pointer d’autres sujets. »
  • Septembre 2012 : Rédaction d’un article en collaboration avec un journaliste, sur les impacts d’exploitations de granulats marins, et soumission à différentes rédactions.
  • Aout 2012 : Demande auprès des universitaires concernés pour avoir accès à la thèse de P.A. DUCLOS qui a été soutenu en juillet 2012 sur les impacts des exploitqtions de granulats marins. A la suite de notre demande du 24 aout, et de notre relance de fin septembre, voici la position du directeur de thèse. « La thèse de M. Duclos sera disponible lorsque le document sera corrigé. Elle sera alors accessible auprès des bibliothèques universitaires. » Pas de date, pas de lieu, c’est l’Antarctique.
  • Juin 2012 : Demande par courriel auprès de la DREAL et de la préfecture de seine-Maritime pour savoir si les extraits de publication de l’arrêté avait été inséré dans presse locale, et la réponse à été positive. Nos avons demande à Paris-Normandie si cela était bien le cas : pas de réponse…
  • 25 mai 2012 : Demande par courriel auprès de la DREAL et de la préfecture de seine-Maritime pour que SURFRIDER, association agréé par l’état au titre de protection de l’environnement marin,  soit invité à la commission locale de concertation et de suivi organisé par le soumissionnaire EUROVIA. Il nous a été répondu que le soumissionnaire était libre de fixer la liste des invités…, et EUROVIA, n’écoutant que son courage, s’est bien garde d’inviter une organisation qui connaît bien le dossier.
  • 18 mai 2012 : Réception du courrier de la préfecture de seine-maritime, en réponse à notre courrier du 30 décembre 2011…
  • 15 mai 2012 : Communication par la préfecture de seine-maritime que la notification d’ouverture des travaux maritimes a été signé le 14 février 2012….
  • 15 mars 2012 : Envoi d’un courrier au directeur du DRASSM relatif à l’épave du YATAGAN, et contenant un CR de réunion entre les plongeurs locaux et la société les Graves de mer. Pas de réponse à ce jour.
  • 09 mars 2012 : Discussion téléphonique avec Nicolas VUILLER, président de l’UNPG (union nationale des producteurs de graviers), et directeur environnement de GSM-Italcementi, afin d’obtenir un interlocuteur issu de l’exploitation des granulats marins. Pas de retour suite à cette discussion
  • 23 février 2012 : Réception du document relatif à l’étude d’incidences en zone NATURA 2000 pour le GIE Manche EST (société ASTERIE – 07/2009)
  • 15 février 2012 : demande à la préfecture du document relatif à l’étude d’incidence en zone NATURA 2000 pour le projet GIE Manche EST
  • 30 janvier 2012 : Question écrite de la députée verte Anny Poursinoff à la ministre de l’Écologie.
  • 30 décembre 2011 : Envoi d’un courrier à la préfecture de seine maritime relatif à l’épave du YATAGAN, et contenant un CR de réunion entre les plongeurs locaux et la société les Graves de mer.
  • 28 décembre 2011 : Réception du courrier de la DREAL haute Normandie, suite à la lettre envoyée à la ministre le 14/11.
  • Le 20 décembre 2011 : réception du courrier de la préfecture de seine maritime, délégation à la mer et au littoral, répondant à notre courrier du 12 Aout 2011.
  • 08 décembre 2011 : Réception des 2 rapports d’enquête publique réclamés le 06 décembre 2011 à la préfecture de seine maritime.
  • 07 Décembre 2011 : réception du courrier du ministère de l’écologie, chef adjoint du cabinet de la ministre, en réponse à notre lettre du 14/11 à la ministre.
  • 28 novembre 2011 : Réception du courrier de la préfecture de seine maritime contenant une partie des documents administratifs relatifs au GIE Manche EST et au GIE Saint Nicolas. Manque l’étude d’impact du GIE manche Est et les rapports d’enquête publique.
  • 14 Novembre 2011 : Envoi d’un courrier à la ministre de l’écologie, relatif aux projets d’exploitation de granulats marins.
  • 10 novembre 2011 : Envoi du courrier à la préfecture demandant tous les documents administratifs relatifs aux projets d’exploitation de granulats marins GIE manche Est et GIE Saint Nicolas.
  • 12 Aout 2011 : envoi d’un courrier à la préfecture, relatif à l’épave du yatagan

Il ne s’agit que des courriers officiels envoyés ou reçus par la poste. Il existe aussi un nombre significatif de courriel échangés avec ces entités administratives. De même que des courriels avec les autres acteurs impliqués dans l’exploitation de granulats marins. Comme la vague sur la plage, recommencer…

Tous ces documents sont disponibles sur demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *