Formations

FFESSM

La fédération française de plongé (la « fédé », voir le site FFESSM) est une grosse fédération sportive puisque elle compte plusieurs centaines de milliers d’adhérents en France. Elle fait partie de la CMAS (Confédération Mondiale des Activités Subaquatique). Elle est la structure historique qui regroupe toutes les associations (les clubs de plongée) et les structures commerciales (les centres de plongée). Beaucoup de vieux usages au niveau encadrement, la fédé se naphtalise un peu, et la concurrence de PADI ne l’a pas beaucoup réveillé, juste pousser à remettre ses bonnes formations au gout du jour. Cependant la FFESSM reste puissante car elle est agréé par le ministère des sports, et s’appuie sur un réseau de clubs associatifs très dense. Et oui la plongée est un sport, constater la dégradation du milieu marin ne fait pas partie de ses missions…On comprend alors que les activités écologiques ne soient pas mieux pris en compte, et que la FFESSM n’assume pas plus un rôle dans l’écologie politique. Cela la réveillerait un peu..

PADI

Que dire de PADI, sinon que leurs cours théoriques sont très biens mais que bouffer du standard PADI, n’est pas des plus appétissants…Les standards ce sont les règles ( 3 gros classeurs pour un instructeur) auxquelles on ne peut théoriquement déroger et qui sont censés protéger le plongeur PADI de lui même, des autres et de la mer. Comme toujours une réponse administrative à la réalité de terrain n’est que langue de bois, et PADI étant une organisation très structuré le double langage est une condition nécessaire pour y évoluer. Cela fait il des plongeurs qui s’adaptent à l’environnement marin, plutôt déstructuré lui , j’en suis moins sur.

PADI est une entreprise qui réalise son chiffre d’affaire  dans la formation. C’est en formant des personnes qui ne connaissent rien à la plongée, et encore moins à la mer, que PADI fait des bénéfices. Les élèves plongeurs sont des clients. N’importe qui peut devenir plongeur, du moment que vous payez! Cela parait vertueux, mais comme toute bonne idée le ver est dans le fruit…

Cela pousse les instructeurs à faire un cours selon des techniques de ventes mis au point par PADI (par exemple, citer un autre formation PADI super intéressante, un bouquin super bien, un équipement top niveau, et j’en passe sur le « avez vous des questions » à la fin de chaque cours…) . En plus, en dehors des standards point de salut, vous n’êtes pas couvert en cas de pépin, et un peu comme dans une secte vous êtes alors exclu du système. C’est très hypocrite, et nous sommes plus proche du monde de l’entreprise que de jojo le mérou. L’écologie politique pour PADI, c’est un badge plastifié qu’elle fait payer 10 Euros.

Bref PADI c’est très bien si vous voulez avoir un diplôme de plongée et que vous plongez peu.

SSI

Voir le site de EDPS constellation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *