Mensonge au Havre

Mensonge des écologistes au havre

2016capdelaheve havre
Il est extrêmement instructif de constater l’excellente collaboration entre une représentante de l’écologie et l’industrie minière . j’espère qu’elle est très bien payée pour ce travail, qui nous amène à quatre ou cinq exploitations de granulats marins de plus en 4 ans au large des cotes normandes .
Félicitations à vous, ainsi qu’à tous ceux qui travaillent dans l’ombre à la destruction du fond marin, vous faites un boulot parfaitement honteux…

Voici quelques extraits de cet entretien digne d’une république bananière :

« « En tant qu’Écologie pour Le Havre,nous essayons d’être toujours au fait des activités industrielles. Et nous nous battons toujours pour qu’elles soient le moins préjudiciable à l’environnement. Sur ce dossier en particulier, nous avons une position nuancée. Nous saluons en effet les efforts que les acteurs ont faits sur ces champs situés en baie de Seine. Ce n’est pas toujours le cas ailleurs… Certains acteurs n’ont pas toujours cette volonté de trouver des solutions pour limiter les impacts. »

« Quant à la durée d’exploitation accordée qui court sur trente ans, la responsable écologique estime qu’il s’agit là d’une durée plutôt « ordinaire » pour ce type d’activité industrielle. « Par contre, nous avons demandé des études de suivi, des campagnes d’observation. En effet, nous ne pouvions pas concevoir une telle exploitation sans suivi. La préconisation au niveau ministériel est d’établir un suivi tous les quatre ans. De manière plus générale, il faut constamment améliorer les connaissances sur les impacts… »  »

L’entretien intégral :
201608articlepn

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *