Saint Valéry en caux

Dernière minute : l’exploitation commence mi-juin 2012

Notification de l’autorisation d’ouverture des travaux maritimes pour le GIE Manche -Est

Agrandir le plan

Le projet du consortium « MANCHE EST »

Eurovia-VINCI, CEMEX et G.S.M Italcementi

  • Tonnage minimal de 1M T/an – Tonnage maximal annuel de 3 M T.
  • Durée de la concession = 30 ans (initialement 50 ans demandé)
  • Superficie = 34 Km2
  • Distance à la côte la plus proche = 8 MN
  • CA sur 30 ans = 30 x 90 M euros = 2 milliards 700 millions d’euros.

Le projet du consortium « Saint Nicolas »

LAFARGE, et 2 autres

  • Tonnage minimal de 1M T/an – Tonnage maximal annuel de 5 M T.
  • Durée de la concession = 30 ans
  • Superficie = 25 Km2
  • CA sur 30 ans = 30 x 150 M euros = 4 milliards 500 millions d’euros.

Le projet du consortium « Manche Orientale »

Cette fois-ci, ce sont des flamands..

voir la carte du GIE MO et le décret GIEMO du 06 mars 2012 et l’arrêté ouverture des travaux du 29 mai 2012

  • Tonnage maximal annuel de 3 M T.
  • Durée de la concession = 30 ans
  • Superficie = 61 Km2
  • CA sur 30 ans = 30 x 900 M euros = 2 milliards 700 millions d’euros.

Ils se gavent grave…

NB: le prix à la Tonne est estimé à 30 euros

Pour la technique de dragage, voir le site de l‘IFREMER consacré aux matériaux marins

Pour les projets à venir, voir la carte suivante : 2010 – Carte projets

Projet exploitation granulats marins GIE Manche Est

Projet exploitation granulats marins GIE Saint Nicolas

 

 

Curieusement,ces zones ont été définis par les cimentiers sans tenir compte des nombreuses épaves sous-marines présentes sur le secteur , en particulier celle du YATAGAN, un contre torpilleur de la Marine Nationale.

Après visite « in situ », et quelques plongées sur épaves et dérivantes, voici ce qu’il y a (entre autres) au fond de l’eau, au plus prés du substrat – Jolie, non ?

anémone sur granulats marins

Les cimentiers en aspirant les granulats marins détruisent toute vie sur le fond de ces zones (500 milliards d’individus sont condamnés à disparaitre) provoquant un nuage turbide de plusieurs centaines km2, et oui, il n’y pas que des poissons sous l’eau..

 

Il nous semble naturel d’être contre ce projet, sachant que la demande de concession du consortium « Manche Est » entrainera une destruction des fonds sous-marins et concerne une zone où se trouvent des zones de plongées, une épave connue « le yatagan », et un certain nombre de gisements non étudiés.

Nous y incluons aussi les multi-incidences de type panache turbide, nuage de fond et influence sur la faune et la flore, nuisance sonore, contamination de la chaine alimentaire par des kystes planctoniques, la présence voisine d’une centrale nucléaire, les dépôts de munitions, etc….

Paris normandie novembre 2009

Tout cela parce que que la construction du grand Paris et de la future (?) centrale nucléaire EPR de PANLY nécessitera beaucoup, beaucoup, de granulats.. ( 3 MT/an max pour GIE Manche Est, 5 MT/an max pour GIE Saint Nicolas)

N’oublions pas que le peuple des dunes à pu faire stopper un projet (ciment LAFARGE) semblable au large de Lorient en Bretagne, en 2010, pour cause de présence d’obus sur le fond marin.

obus sous la manche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *