A quoi servent les granulats marins

Devenir des granulats marins

Environ la moitié des granulats sont utilisés pour les routes (30 000 tonnes pour 1km d’autoroute) les voies ferrées (10 000 tonnes pour 1 km de voies ferrées) et les VRD (Voirie et réseaux divers)

Pour ces utilisations dorénavant la DREAL, entre autre, est obligée d’accepter des matériaux non plus définis par un cadre normatif qui en effet conduisait entre autre a refuser les matériaux de recyclage mais a s’appuyer dorénavant sur l’expertise contenu dans les fiches techniques accompagnant les matériaux mis a disposition par les producteurs, ce qui ouvre énormément le champ des possibles en ce qui concerne cette utilisation en remblais et diminue d’autant le recours a des granulats « hauts de gamme »
Globalement l’autre partie est utilisé pour faire des bétons (2000 à 4000 tonnes pour un hôpital ou un lycée – 205000 tonnes pour le viaduc de Millau … autoroute A28 environ 2000 tonnes au km… comme pour un lycée, construit-on plus de lycée ou d’ouvrage d’art sur les routes ?
En résumé, il serait possible de consommer moins de granulat de hauts de gamme si on y appliquait une taxe écologique supplémentaire et que l’on donnait la possibilité d’utiliser pour le béton des granulats hors normes accompagnés de fiches techniques, on aurait des ouvrages en béton moins grandioses mais plus économes, et on apprendrait peut être a réutiliser le bois et la pierre et même des mixtes bois-pierre-béton qui eux sont beaucoup plus accessibles et aussi nettement moins consommateur d’acier utilisé en quantité énorme dans les ouvrages béton.
Tout cela sans déconsommer simplement en ouvrant le cadre normatif.
Et puis on pourrait diminuer les transports obligés et faire moins de pont, de rond points etc…

petit complément
béton prêt a l’emploi 16 %
produit en béton 7 %
autre béton 10 %

sous total 33 % – le reste soit 67 % est utilisé principalement pour les routes, pour faire des bétons de hautes qualités nécessitant des granulats à haute performance

Conclusion : une grande partie des granulats de haute performance (dans notre cas les granulat marins) servent à faire des routes ou des ouvrages d’art et épuisent les exploitations existantes.
De manière plus générale, on pourrait de plus généraliser la substitution  des couches en forme pour les routes et les VRD par des traitement des sols en place.

Voir aussi l’article suivant : décryptage d’éléments de langage en béton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *