Fusion Holcim-Lafarge

Ceci est un court article sur la future fusion LAFARGE et HOLCIM (juillet 2015 ?) ,et les conséquences environnementales qui nous attendent dans le futur, évidemment. Des questions auqxuelles nous allons tenter de répondre :
les économies d’échelle seront elles réalisés au dépend de l’environnement ?
Le poids financier accru(*2)va t il influencer davantage le politique (au niveau européen, et mondial) ?
Quelle nouvelle stratégie de développement va t elle choisir alors qu’HOLCIM semble l’emporter sur LAFARGE (départ de B.LAFONT qui se fait lamentablement virer de la nouvelle direction…) ?

fusion

PCC

Tout d’abord une 1er réaction a propos de la cession des actifs canadiens de LAFARGE : « Depuis Saguenay, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a fait savoir que cette nouvelle, qui faisait l’objet de rumeurs depuis plusieurs mois, ne compromet aucunement le projet de cimenterie à Port-Daniel »
En effet LAFARGE fait tout en ce moment pour annuler la subvention provinciale qui va être attribué à ce projet inutile économiquement porté par un concurrent…
En fait ce qu’il faut retenir : Lafarge est en partie propriété d’une filiale de Power Corporation. Le président et chef de la direction de cette dernière, Paul Desmarais fils, siège au conseil d’administration de Lafarge. Il fait aussi la pluie, le beau temps et le caoua au niveau provincial et fédéral.
Pour revenir aux exploitations de granulats marins en france, cette fusion ne remet rien en cause puisque c’est un groupement de plusieurs entreprises (en fait c’est LAFARGE pour celles en face de fécamp, et VINCI pour celles de saint valéry en caux, les autres entreprises ne servent que de paravent..) qui détient la concession pour 30 ans. Bien joué d’avoir créé une société ecran qui permet par la suite tous les jeux financiers ! Voila comment une entreprise étrangère peut devenir quasi propriétaire d’un bout du territoire national pour l’exploiter, et le vider de sa richesse en toute légalité, c’est parfaitement dégueulasse !

Ce contenu a été publié dans ecologie, Granulats marin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *