Exit Surfrider Europe

Totemdemer quitte SURFRIDER Europe car cette pseudo organisation n’est plus fidèle a sa mission de protéger la mer. En faisant partie du conseil national de la mer et du littoral, et en ne réagissant pas à la nouvelle stratégie française d’exploiter de façon industrielle les océans (voir le CIM du 22 octobre 2015 a boulogne sur mer) elle faillit absolument.
SURFRIDER révèle son vrai visage : c’est une simple agence de communication qui a trouvé sa vache à lait, a la fois par les dons qu’elle reçoit et par la proximité qu’elle entretient avec les politiques et les industriels. Honte à elle !
Ce n’est pas une séparation à l’amiable, mais une véritable rupture .
Protéger la mer cela ne consiste pas lutter contre la prolifération des sacs plastiques (même si c’est un créneau porteur, coco, il y en a d’autres comme le septième continent qui ont senti que cela pouvait rapporter…) : c’est comme si on nous demandait de ramasser quelques détritus autour d’un macdo, ou d’une centrale nucléaire…
Les organisations de défense de l’environnement, c’est un peu comme l’église d’avant, qui vous demande de faire la charité a la sortie de la messe : elle vous absout de vos péchés de consommateurs, et de votre propre impuissance à vous opposer à vos oppresseurs.
Car vous êtes oppressés par toutes ces industries qui vous font bouffer de la m…, vous inondent d’ondes radioelectriques, tout en bousillant les espaces naturels avec son béton .
Pour éviter les conséquences, supprimons les causes, ce serait plus efficace.

Ce contenu a été publié dans ecologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *