Échec de l’écologie libérale

L’écologie libérale est une imposture

Encore une fois, l’environnement fait les frais de notre développement non durable, la prétendue écologie libérale étant au mieux passive : Que ce soient les granulats marins en tant que ressource minière,ou comme substrat du fond marin, source de vie et biotope original.

nuage de fond

Par pure cupidité nous continuons a détruire des écosystèmes de toutes beautés, encore plus facilement quand ils sont méconnues, alors vous pensez pour le fond marin qui se trouve sous l’eau a l’abri des regards pas très curieux …

le sable : enquête sur une disparition

Cela me permet de revenir sur le film de D.Delestrac « le sable : enquête sur une disparition » : il est tout de même bizarre que ce reportage n’ait pas parlé du tout des exploitations de granulats marins en Normandie que l’état Français venait de concéder pour 30 ans à Vinci et Lafarge (plus précisément a des groupements d’intérêts ce qui permet ainsi de changer de société concessionnaire sans avoir a remettre en cause la concession faite par l’état..). Il est encore plus bizarre qu’il n’y ait aucune interview d’un ponte de ces sociétés.
En clair ce reportage serait il une commande déguisée, afin de pouvoir orienter une analyse pas si critique que cela, et surtout laisser dans l’ombre les dossiers les plus importants ? Il faut rappeler que nous avions finalisé notre propre film sur les projets d’exploitation de granulats en Normandie « Des carrières sous la mer » quelques mois plus tôt.

Des carrières sous la mer

écologieCela en était trop pour les cimentiers qui ont tout fait pour que notre film ne voit jamais le jour, allant jusqu’à lui susciter un concurrent beaucoup moins critique… Tout cela s’est fait dans l’ombre, un vrai combat en eaux troubles : on ne joue pas dans la realeconomik, les coups échangés se paient chèrement, et les trahisons sont nombreuses. Les lobbyistes qui sont extrêmement sympathiques ont parfois des regard tellement vides…

L’objectif était atteint pour les cimentiers : ne pas parler de certains sujets (les granulats marins en normandie) , et occuper le terrain médiatique (avec un reportage soit disant critique).

Le peuple des dunes

Cette analyse est vrai pour le combat de Totemdemer, mais aussi pour celui du peuple des dunes en trégor. Ils se sont démenés comme des fous dans le cadre légal pour se prendre la signature du décret de concesssion de la dune de sable coquiller à la CAN en pleine poire.
Il ne suffit pas de participer avec la meilleure foi possible : il faut aussi avoir la volonté de gagner en inventant des moyens qui fassent que l’exploitation de sable coquiller en mer devienne irréalisable. Ce qui était plus facile en baie de Lannion qu’au large des cotes normandes. Il aurait aussi fallu éviter l’erreur stratégique de rester sur un combat local.
TOTEMdeMER se désolidarise de la stratégie a court terme du peuple des dunes en Trégor qui prône un pompage de sable coquiller à 40 Kms des cotes, en remplacement du site dans la baie de lannion . Un combat local dans un milieu global cela ne marche pas, c’est déjà une défaite. Et puis pourquoi ce site est il traité différemment des sites d’exploitation en Normandie ? Vous pouvez suivre le feuilleton ici peuple des dunes en Trégor .

L’état des lieux

C’est regrettable que les journalistes et les associations de protection de l’environnement ne jouent pas leurs rôles de contre pouvoir, et surtout donnent l’illusion aux citoyens qu’ils sont de véritables opposants : regrettable pour notre mer, mais aussi pour la démocratie. Car ils se soumis aux forces de l’argent, et sont accourus à la soupe quand leurs vrais maitres les ont sifflé.
Pas d’honneur mais la gamelle pleine.

L’avenir

Tous ces partisans de l’écologie libérale risquent de perdre pourtant le bénéfice de leur collaboration, car l’histoire est en train de s’accélérer, : les lignes qui bougent dans un sens pour se remettre dans l’autre vont bientôt se rompre.
Et ce ne sera pas le chaos, mais une nouvelle révolution.
Marrant comme un combat qui a commencé par une plongée peu banale sur les fonds marins de la Manche m’amène a cette conclusion…
Totem de Mer 2016

Ce contenu a été publié dans ecologie, Granulats marin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *